L'ornithologie responsable

Règles de bonne conduite de l'observateur


L'avifaune subit de nombreuses perturbations, nous sommes les  premiers à le déplorer. Aussi, soyons discrets et ne dérangeons pas nos chers oiseaux. Outre le fait de déclencher l'envol, les perturbations peuvent anéantir la nidification ou favoriser la prédation. Certains oiseaux se reposent chez nous parfois pour quelques heures respectons leur halte migratoire et ne les affaiblissons pas !

     A la rencontre des oiseaux, préservons leur calme et leurs habitats…

Évitez de vous approcher des nids, de nombreux indices peuvent vous renseigner sur la nidification : les cris d'alarme sont les indices les plus fiables (souvent très  perceptibles).


Ne touchez pas au nid et ne laissez pas non plus de traces de votre passage les prédateurs ou observateurs moins scrupuleux pourraient en profiter.


Les colonies d'oiseaux d'eau sont très fragiles, tout dérangement peut entraîner une prédation ou un abandon du site.


Restez discret vis à vis du public quand vous observez à distance une espèce occasionnelle. Mais, sachez conseiller ou dissuader d'éventuels perturbateurs : un explication vaut souvent mieux qu'un interdit autoritaire.


Communiquez régulièrement vos observations et associez vous à  d'autres observateurs pour un travail plus efficace et pour approfondir ou confronter vos connaissances.


Nourrissage des oiseaux en hiver

Le nourrissage des oiseaux n'est pas nécessaire toute l'année, mais seulement pendant les périodes de grands froids.

 

Quelques conseils peuvent vous orienter pour accueillir de manière respectueuse les oiseaux dans votre jardin :
  Ne nourrir que lors d'épisodes très froids et stopper le nourrissage tôt (fin février) ;
  Rester raisonnable quant à la quantité et la qualité d’aliments ;
  Prendre certaines précautions : nettoyage, surveillance, éviter la proximité des baies vitrées, placer les postes hors de portée des chats… ;
  Stopper le nourrissage et désinfecter les postes en cas de mortalité observée ;
  Éviter le pain (indigeste), préférez des mélanges de graines.

Plusieurs conséquences au nourrissage des oiseaux dans les jardins ont été constatées :
- Modifications comportementales : changements de voies migratoires, modifications de la reproduction (date, productivité…)… ;
- Influence sur la répartition des populations (attraction des zones suburbaines) ;
- Hausse des risques de mortalité : propagation des épidémies, prédation parfois facilitée, risque des baies vitrées